02-08-2021 09:41:05
Catégorie: Concours Ouverts

CONCOURS DE CAFOP Session 2021

image

CAFOP 2021 : Sur 55 000 candidats, 52000 n’ont pas le niveau Et si le phénomène durait depuis 2011 dans le pays !

 

Le concours d’entrée au Centre d’animation et de formation pédagogiques (CAFOP), est très souvent pris d’assaut par les postulants à la Fonction publique ou à l’emploi. Ils ne le font pas par amour mais en désespoir de cause. Et cela est su de tous les Ivoiriens parce que "il n’y a pas travail". Et là encore, il y a un réel problème.

Selon le confrère Afriksoir.net sur "55 000 candidats, 52000 n’ont pas le niveau, vers une 2e session pour atteindre les 5000 admis" pour cette session du concours de Cafop 2021. Cette information peut paraitre exclusive, mais en réalité, notre système éducatif traîne beaucoup de maux dont le manque de niveau de nombre de candidats aux examens et surtout ceux recrutés dans ces conditions et qui sont sur le terrain.

Et cela depuis la formation de base où l’on inculque directement ou indirectement à l’apprenant qu’il peut obtenir un emploi avec la corruption ou avec ses "bras longs" c’est-à-dire avec ses connaissances bien gradées dans l’administration ou soit comme récompense à certains militants. « Nous avons un peu plus de 50 000 candidats pour 5000 places et seul le mérite devrait nous aider à distinguer ceux qui, j’espère, seront admis. Arrêtez de chercher des parrains. Cette année, les enfants de riches et de pauvres, ceux qui connaissent des gens et ceux qui n’en connaissent pas vont compétir à chance égale. La résilience de notre école commence par la qualité de recrutement de l’enseignant » avait affirmé le ministre Mariatou Koné lors du lancement du concours de Cafop 2021. Loin du secteur éducation formation, c’est sans doute tous les domaines de notre société qui sont atteints par ce mal social. Combien sont-ils ceux qui ont intégré notre administration depuis 2011 sans niveau requis. Le cas de ce dernier concours de Cafop est un signal fort et interpellateur. Il y a aussi lieu de s’interroger sur le niveau des 10000 enseignants recrutés exceptionnellement en 2019 sous le règne de Kandia Camara. Ces enseignants qui exercent maintenant sont certainement passés sous les mailles du système du ministre Mariatou Koné. Lorsque nous prenons les domaines de la santé, l’armée, l’administration générale…il y sommeille des fonctionnaires sans niveau avec de lourdes conséquences sur notre vécu quotidien.

A cette vitesse, il faut définir un système d’évaluation pour mettre à niveau ceux formés depuis 2011 et recrutés dans des conditions douteuses.

CONCOURS SESSION 2021

 

Source: www.abidjan.net

Laissez un commenaire