30-10-2020 08:14:21
Catégorie: Débouchés

Commerce - Distribution - Ventes

image

L’Indice de Développement du Commerce de Détail en Afrique (ARDI) a publié mardi 08 septembre par A.T. Kearney confirme à nouveau le potentiel de nombreux pays en Afrique. L’ARDI de 2015 classe les 15 meilleurs pays d’Afrique selon leur attractivité pour l’expansion du commerce de détail, où la Côte d’Ivoire occupe la 13e place. 

Absente du classement de 2014, l’ARDI justifie cette percée de la Côte d’Ivoire par la forte croissance de son PIB. Selon les prévisions du FMI, la Côte d'Ivoire va enregistrer une croissance du PIB de près de 8% en 2015.

Le Détaillant local Prosuma est le leader du pays, avec 130 magasins (y compris les franchises et les sous-filiales) et des recettes d'environ 250 millions $ en 2013 soit un peu plus 125 milliards FCFA. Il est suivi de Hayat, Bon Prix, comptant Ivoire, Trade Center, Sococe, et Leader Price. En outre, Géant Casino a été introduit en 2012 et le site en ligne Cdiscount a été lancé l'année dernière.

L’indice ARDI offre une perspective utile pour les détaillants, non seulement parce qu’il permet d’identifier les marchés africains actuellement les plus attrayants pour l’expansion du commerce de détail, mais également ceux qui offrent le plus de potentiel.

L’indice différencie trois stades de progression du commerce de détail pour les 15 premiers pays du classement : élémentaire, en développement, et mature. Ces pays se caractérisent par une culture d’achat formelle, une visibilité internationale et une exposition progressive aux marques de distributeurs. Ils font preuve d’innovation et possèdent une tarification stable et transparente. Les facteurs d’achat déterminants pour ce marché sont la commodité et la qualité.

Le secteur du commerce trouve de nouveaux débouchés grâce au e-commerce. Quant à la grande distribution, elle offre toujours des perspectives intéressantes pour les jeunes diplômés. Découvrez l’ensemble des métiers de ces secteurs.

Avec l’explosion du e-commerce et l’apparition de nouveaux modes de consommation, le secteur du commerce se trouve de nouveaux débouchés. Quant à la grande distribution, elle offre toujours des perspectives intéressantes d’emploi pour les jeunes diplômés, qu’ils soient détenteurs d’un bac+2 à bac+5.

Le secteur du commerce : B to B ou B to C

Vendre ne s’improvise pas. C’est pourquoi la grande distribution, l’habillement, l’automobile, l’assurance, l’art et l’ensemble des entreprises du secteur marchand font appel à des professionnels du commerce afin de vendre au mieux leurs produits aux consommateurs.

Ne ratez pas non plus une occasion unique de découvrir les nombreux métiers de ce secteur et de rencontrer des professionnels : le Salon de la formation commerciale/marketing & communication.

Le commerce emploie à lui seul plus de 3 millions de personnes en Côte d’Ivoire, lesquelles se répartissent entre les commerces de proximité pour une petite moitié, et la grande distribution et le B to B (business to business, c’est-à-dire les entreprises qui vendent des produits et des services à d’autres entreprises) pour l’autre moitié.

E-commerce : les nouveaux débouchés du web

Acheteur, vendeur, directeur de magasin ou chargé d’affaires : les métiers du secteur sont nombreux et font appel à des profils et des niveaux d’études variés. Tous nécessitent cependant d’être en relation constante avec le client, en chair et en os mais aussi de plus en plus en virtuel. Le boom du e-commerce génère en effet d’importants débouchés, obligeant les métiers du commerce à s’adapter. En 2011, le commerce sur internet a représenté 37,7 milliards d’euros. Par ailleurs, les nouvelles exigences des consommateurs font apparaître des marchés, comme le bio ou l’équitable. Le conseil d’analyse stratégique évaluait à 190 000 les postes de cadres commerciaux à pourvoir en 2015.

Liste des métiers du Commerce et de la Vente

 Les commerciaux (chargés de vendre) : acheteur, commercial, assistant commercial, technico-commercial, ingénieur technico-commercial, attaché commercial, attaché commercial sédentaire, ingénieur commercial, ingénieur d’affaires, chef des ventes, chef de rayon, merchandiser, conseiller vendeur en parfumerie, démonstrateur, responsable expansion, responsable export, télévendeur, vendeur en magasin, vendeur export, VRP, conseiller en vente directe, marketeur, vendeur technique. 

 Les stratèges (ils élaborent une politique commerciale) : administrateur des ventes, category manager, directeur commercial, directeur des opérations, développeur d’enseigne, directeur de réseau, responsable grands comptes/comptes clés, marketeur en direction générale, négociateur business to business, responsable e-commerce/m-commerce.

 Les managers (ils gèrent des structures ou des équipes en lien avec la vente) : commerçant franchisé, directeur de supermarché, directeur régional des ventes, directeur de boutique, animateur des ventes, manager de centre, chef de secteur, manager dans le luxe, responsable manager de la distribution.

Les métiers de la grande distribution

La distribution emploie à elle seule 650 000 personnes et le nombre d’enseignes augmente chaque année. Dans chaque groupe et parfois chaque magasin, on retrouve l’ensemble des fonctions commerciales, stratégiques et managériales de la vente.

On peut y ajouter cependant d’autres métiers tournés vers l’accueil ou la technique, et nécessaires au bon fonctionnement d’un magasin. On peut citer parmi eux : caissier, chef de caisse, décorateur, employé libre-service, responsable consommateur, technicien de surface...

Laissez un commenaire